Les écrivains – G

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T- U - V - W - X - Y - Z

Gaffé, René (1887-1968)

Ganz, Otto   Pavots, 2010

Gardin, Fabrice  Compartiment non-fumeurs, Bruxelles, Le Cri, 2009

Garnir, Georges (Mons 1868-1939 Bruxelles) poète, journaliste, dramaturge, conteur, romancier et académicien. Les charneux (1891) – Contes à Marjolaine (1893) – La ferme-aux-grives (1901) – Les dix-javelles (1910) – La chanson de la rivière (1920) – Tartarin dans nos murs ou mœurs montoises d’avant-guerre (1927) – Le commandant Gardedieu (1930) – Le crépuscule de Gardedieu (1932) – Zievereer (1906) – Krott er Cie (1907) – A la boule plate (1907) – Le conservateur de la Tour Noire (1908) – La miraculeuse aventure du docteur Van Reth (en collaboration avec L.Souguenet, 1920) – Contes narquois de l’occupation.

Gassel, Nathalie ( 1964) Des années d’insignifiance (2006).
http://users.skynet.be/nathaliegassel/

Gaucet, Joseph (Liège 1811-1852) : Fougères (1842) – Fables (1852) – Nouvelles dramatiques (1839 et 1842) – Sœur et Frère (1840).

Gauchez, Maurice (1884-1957) (pseudonyme de Maurice Gilles) poète, critique, romancier, dramaturge, essayiste. Simples croquis, poèmes, Éd. Lamertin, Bruxelles, 1907 – Jardin d’adolescent, poèmes, Éd. Sansot, Paris, 1907 – Émile Verhaeren, monographie, Éd. Le Thyrse, Bruxelles, 1908 – Symphonies voluptueuses, poèmes, Éd. Larcier, Bruxelles, 1908 – Le livre des masques belges, gloses et documents sur quelques écrivains d’hier, d’aujourd’hui et de demain, Éd. La Société nouvelle, Mons, t.1 : 1909, t.2 : 1911 – Images de Hollande. La louange de la terre, poèmes, Éd. Lamberty, Bruxelles, 1911 – Paysages de Suisse. La louange de la terre, poèmes, Éd. Lamberty, Bruxelles, 1912 – Les poètes des gueux, anthologie du XIIe siècle à nos jours, Éd. Michaud, Paris, 1912 – De la Meuse à l’Yser : ce que j’ai vu, témoignage, Éd. A. Fayard, Paris, 1914 – Les rafales, poèmes, Éd. E. Figuière, Paris, 1917 – Ainsi chantait Thyl, poèmes, Éd. G. Crès, Paris-Zurich, 1918 – L’hymne à la vie, poèmes, Éd. La Renaissance d’Occident, Bruxelles, 1920 – Histoire des lettres françaises de Belgique des origines à nos jours, Éd. La Renaissance d’Occident, Bruxelles, 1922 – Romantiques d’aujourd’hui, essai, Éd. La Renaissance d’Occident, Bruxelles, 1924 – Tous mes désirs sont les tiens, poèmes, Éd. de la Fourmi, Bruxelles, 1925 – Chansons humaines, poèmes, Éd. Buschmann, Anvers, 1925 – Cacao, roman, Éd. La Renaissance du Livre, Bruxelles, 1925 – La maison sur l’eau, roman, Éd. La Renaissance du Livre, Bruxelles, 1926 – Thyl, comédie en quatre actes, en vers et en prose, Éd. La Renaissance d’Occident, Bruxelles, 1927 – À la recherche d’une personnalité, vingt-cinq essais sur des écrivains belges, Éd. La Renaissance d’Occident, Bruxelles, 1927 – Le réformateur d’Anvers, roman, Éd. Burton, Anvers, 1928 – Le roman du grand veneur, roman, Éd. La Renaissance du Livre, Bruxelles, 1929 – Les muscles d’or, poèmes, Éd. La Renaissance d’Occident, Bruxelles, 1930 – La servante au grand cœur, roman, Éd. La Renaissance du Livre, Bruxelles, 1931 – L’Émigrant, roman et contes, Éd. La Renaissance du Livre, Bruxelles, 1933 – Le Baron des Robaux, roman, Éd. Labor, Bruxelles, 1933 – Tanchelin, légende historique, Éd.. Imcomin, Anvers, 1935 – Marées de Flandre, roman, Éd. La Renaissance du Livre, Bruxelles, 1935 – Au cœur des Fagnes, roman, Éd. Les Cahiers ardennais, Spa, 1935 – V.D.G. volontaire de guerre, roman, Éd. Union des Fraternelles de l’Arme de Campagne, Bruxelles, 1936 – Tristontout, nouvelles, Éd. Lovanis, Louvain, 1937 – Le démon, roman, Éd. La Renaissance du Livre, Bruxelles, 1937 – Tignasse, roman, Éd. Neggor, Louvain, 1938 – Par-dessus les moulins, roman, Éd. Neggor, Louvain, 1938 – Hôtel de la paix, roman, Éd. Labor, Bruxelles, 1938 – La grange-au-bois, roman, Éd. Braconnier, Florenville, 1939 – Max Harry, vedette, roman, Librairie des Combattants, Bruxelles, 1940 – Les espions du ciel, roman, Éd. de l’Étoile, Bruxelles, 1942 – L’Entre-Sambre-et-Meuse, essai, Éd. Office de Publicité, Bruxelles, 1941 – Camille Lemonnier, essai, Éd. Office de Publicité, Bruxelles, 1943 – L’aventure sans envergure, roman, Éd. Les Auteurs associés, Bruxelles, 1943 – La tempête, poèmes, Éd. Office de Publicité, Bruxelles, 1944 – Quand soufflait l’ouragan, 5 tomes, Éd. Wallens-Pay, Bruxelles, 1948 – Le Zwin, poèmes, Éd. La Renaissance d’Occident, Bruxelles, 1951 – Brume sur la vie, poèmes, Éd. La Renaissance d’Occident, Bruxelles, s.d.

Gayo, Alexis (1931) : Les sabres de bois (1962), récits – Le détournement (1978) – Lointains (1973), poèmes – Noirs esquifs (1981).

Geeraert, Robert-Lucien (1925): poète et nouvelliste. Le village en folie, roman, Tournai, Unimuse, 1952 – Le ciel entre les doigts, poèmes, Tournai, Unimuse, 1954 – Le fruit du monde, poèmes, Tournai, Unimuse, 1955 – Le tombeau de la douleur, poèmes, Tournai, Unimuse, 1957 – Les orgues de midi, poèmes, Tournai, Unimuse, 1958. Prix Marcel Myseur, Gand, 1955 – Les sueurs de la joie, poèmes, Tournai, Unimuse, 1959 – La corde à danser, poèmes pour enfants, Tournai, Unimuse, 1960 – Les printemps morts, anthologie 1950-1960, Tournai, Unimuse, 1961 – Au nom du Père, poèmes, C.E.L.F., 1961 – Poèmes choisis, l’Audiothèque, 1962 – Notre-Dame de Vie, poèmes, C.E.L.F., 1964. Prix Inter-France 1964, Bruxelles – Chemin de croix poèmes, Tournai, Unimuse, 1965 – À la claire maison, poèmes pour enfants, Tournai, Unimuse, 1966 – Plic, Ploc et Parapluies, spectacle-poème, jeunesses Poétiques, 1967 – Géo Libbrecht, anthologie, Le miroir des Poètes, 1967 – Fabien, nouvelle, Audace N° 4, 1967 – Table rase, poèmes, Tournai, Unimuse, 1968 – Pierre précieuse – L’opéra des parapluies, poèmes, Tournai, Unimuse, 1970 – Le huguenot brûlé, poèmes, Tournai, Unimuse, 1972 – La poudre des mots, poèmes, Tournai, Unimuse, 1975 – Poèmes pour une ville, poèmes, Tournai, Unimuse, 1976 – L’appétit, poèmes, Tournai, Unimuse, 1977 – Des mots nature, De comptines en poèmes, Tournai, Unimuse, 1980 – Je reviens à la pierre poèmes, Tournai, Unimuse, 1984 – Le wagon en souffrance, poèmes, édition posthume, Tournai, Unimuse, 1985.

Gens, Eugène (1814-1881)

George, Henry : Princesse fragile (1930).

Georges, Maurice (1912-)

Geradin, Amand : L’affaire Magnus (1946), roman judiciaire.

Gérard, Arthur : Robert Cœurderoi (1942) – L’idole brisé (1945).

Gérard, Jo : auteur d’essais historiques et romancier, Matin (1943).

Gérard-Gailly: Le coin où le veau est mort (1945), roman.

Gérardy, Paul : Chansons naïves (1892) – Roseaux (1894) – Pages de joie (1895).

Gérin, Louis : Une femme dans la mine (1932), roman.

Gevers, Madeleine (1903-1996): poète, romancière et nouvelliste. Romans: Beau temps pour mourir, L’Avenir du Tournaisis, roman-feuilleton policier, 27 juin-1er septembre 1956 – Chair périssable, L’Avenir du Tournaisis, roman-feuilleton science-fiction, fantastique et policier, 21 avril-5 juillet 1961 – Les amours gaspillées, roman psychologique, Éd. Trévise, Paris, 1976 – Silence du sang, roman psychologique, 1985. Contes et nouvelles: La galette truquée, Courrier de l’Escaut, 1950 – Chandeleur solitaire, Excelsior, 1950 – Une histoire ancienne, Les jumelles, Le billet neuf, L’échéance, Le chef-d’œuvre, RTB, 1961-1963 – Les mots qu’il faut, Le Soir, 1962 – Morra, la fidèle, Spantole, 1986 – Le tour de ville, Courrier de l’Escaut, 1987. Chroniques littéraires: Michel retrouvé, souvenirs sur Michel de Ghelderode, Éd. Marginales, 1967 – Chroniques et études littéraires diverses, l’Avenir du Tournaisis, 1955-1961. Théâtre: Jules Destrée, évocation dramatique en 3 époques, 1958 – Les fanatiques, 1 acte, 1960 – La femme de Jan, drame psychologique et social en 3 actes, RTB Hainaut, Atrium et Beaux-Arts, 1964-1965 – Le transfuge, drame social en 3 actes, RTB Namur, 1973 – Le cadeau d’anniversaire, 1 acte, Centre dramatique du Hainaut, 1975 – Passage du Nord, 1 acte et 3 journées, Compagnons d’Athéna, 1976. Poésie: La vitre, préface de Michel de Ghelderode, Éd. Unimuse, 1962 – Passage privé, Éd. Unimuse, 1964 – Train de vie, Éd. Unimuse, 1966 – Le sursis, Éd. Unimuse, 1972 – L’envers du temps, Éd. Unimuse, 1980 – Encadrés, Éd. Unimuse, 1987 – Est-il si tard?, Éd. Cascatelle, Sherbrooke, Québec, 1995.

Gevers Marie (Edeghem-Anvers 1883-1975) poétesse, conteuse et romancière, académicienne. La Comtesse des digues (1931) – Madame Orpha ou la Sérénade de Mai (1933) – Vie et mort d’un étang (1950) – Missenbourg (1919) – Les arbres et le vent (1923) – Antoinette (1925) – Ceux qui reviennent (1925) – Almanach perpétuel des jeux d’enfants (1930) – Brabançonnes à travers les arbres (1931) – Bruyère blanche ou les bonheur de la campine (1931) – Guldentop (1935) – Le voyage de Frère Jean (1935) – Les oiseaux prisonniers (1935) – Histoire de Chouchou, chien autodidacte (1936) – La petite étoile (1941) – L’oreille cassée (1942) – Amitié des fleurs (1942) – La ligne de vie (1937) – Plaisir des météores (1938) – Paix sur les champs(1941/2006) – La grande marée (1943)- Plaisir des Météores (2005)- Vie et mort d’un étang (2009) Almanach perpétuel des Fruits offerts aux signes du Zodiaque ( 2006)
Bibliographie sur Marie Gevers

Ghelderode, Michel de (1898-1962): dramaturge. Contes: La Halte catholique, 1922 – L’histoire comique de Keizer Karel, 1923 – L’homme sous l’uniforme, 1923 – La corne d’abondance, 1925 – Kwieke Kwiebus, 1926 – Sortilèges, 1942 – Mes statues, 1943 – L’hôtel de Ruescas, 1944. Théâtre : La Balade du grand macabre, 1935) – Oude Piet, 1925 – Les vieillards, 1925 – Le mystère de la passion de N.-S. Jésus-Christ, 1925 – La farce de la mort qui faillit trépasser, 1925 – La mort du docteur Faust Images de la vie de saint François d’Assise, 1927 – Escurial, 1928 – La transfiguration dans le Cirque, 1929 – Don Juan, 1928 – Christophe Colomb, 1928 – Barabbas, 1929 – Pantagleize, 1929 – Un soir de pitié, 1929 – Trois acteurs et un drame, 1929 – Un cœur naïf, 1930 – Arc-en-ciel, 1933 – Les femmes au tombeau, 1934 – Masques ostendais, pantomime, 1935 – Magie rouge, 1935 – Mademoiselle Jaïre Sire Halewyn, 1936 – Hop Signor!, 1939. Cahier Ghelderode, n1, Bruxelles 2007.
http://www.ghelderode.be
Bibliographie sur Michel de Ghelderode
Traductions

Gheude, Michel Le stylo d’Alexandre Villedieu, correspondance de guerre en temps de paix (2007) http://site.voila.fr/gheude

Gheur, Bernard (1945) : romancier et nouvelliste. Fugue, nouvelles, Bruxelles, François Denoël, 1967 – Le testament d’un cancre, roman, Paris, Albin Michel, 1970 – Les jeudis de Coronmeuse, nouvelle, in Il était douze fois Liège, ouvrage collectif, Liège, Mardaga, 1980 – La scène du baiser, roman, Bruxelles, Le Cri-Vander, 1982 – Retour à Calgary, récit, Paris, Ed. ACE, 1985 – Tours d’enfance, nouvelle, in La grande boucle, ouvrage collectif, Quorum, Ottignies, 1996 – La bande originale, roman, Quorum, Ottignies, 1996 – Le lieutenant souriant, roman, Paris, éd. Renaudot et Cie, 1990 – Mes années Jazz, nouvelle, in Au fil du temps, ouvrage collectif, Bordeaux, Castor Astral, 1999.

Giannoni, David (1968), auteur, poète, directeur de la maison d’édition Maelström et également de la Maison de la poésie d’Amaye.

Gilbert, Eugène (Louvain 1864-1919) critique littéraire et essayiste. Le roman en France pendant le XIXe siècle (1896) – En marge de quelques pages (1900) – Les lettres françaises dans la Belgique d’aujourd’hui (1906) – Le mouvement littéraire en Belgique Balzac a vingt ans France et Belgique, études littéraires (1905 et 1914) – Libéralisme et patronage (1891).

Gilbert, Oscar-Paul (1898-?): journaliste, poète et romancier. Les clartés intimesNord-AtlantiqueLa lumière entrevueUne vie du Prince de LigneFièvre blancheCourrier d’AsieLa piste du SudCercle des ombresMollenard, 1936 – Pilotes de ligne, 1938 – La légion des vivants, 1941 – Carpant, 1941 – Baudouin des mines, 1942 – Madeleine Baudouin, 1943 – La Citadelle Baudouin, 1945 – Marie Lerque, 1944.

Gilbert, Pierre : Les aventures de Nedjouty avec le prince d’Egypte (1946), roman d’aventures.

Gilkin, Iwan (Bruxelles 1858-1924): Les origines estudiantines de la Jeune Belgique (1909) – Le Parnasse de la Jeune Belgique (1887). Poète: La nuit. Te Deum du pauvre (1897) – Primeroses (1887) – La damnation de l’artiste (1890) – Les ténèbres (1892) – Satan (1893) – Stances dorées (1893) – Prométhée (1899) – Cerisier fleuri (1899). Dramaturge: Egmont (1926) – Savonarole (1906) – Etudiants russes (1906) – Les pieds d’Argile (1921) – Le roi Cophétua (1919) – Chantefleur Gillion de Trazegnies, bibliothécaire et académicienJonas (1902), conte en prose.
Bibliographie sur Iwan Gilkin

Gillard, Roger (1925-)

Gille, Valère (Bruxelles 1867-1950) poète, académicien. Le château des merveilles (1893) – La Cithare (1897) – Collier d’opales (1899) – Tombeaux (1900) – Le coffret d’ebène (1901) – La corbeille d’octobre (1902) – Le joli mai (1905) – La victoire ailée (1921) – Ce n’était qu’un rêve (1903) – Le sacrifice (1912) – Madame reçoit (1908).

Gillès, Daniel (1917-1981)

Gilles, Jules(1890-1971) : poète, romancier et conteur. Ceux de la GaumeCeux de la petite villeCeux de la grand’ route, 1942 – Je suis retourné à la maison, 1942 – Cormidor, 1943 – La paroisse éblouie, 1943 – Jours de joie, 1944 – Destins hors série, 1943 – A six heures, je tue ma femme, 1943 – Pont de l’Ecluse, 1943 – Fatalité, 1943.

Gillet, Adèle : Remous (1938), comédie en 3 actes – Crescendo (1938), roman psycologique.

Gilson de Rouvreux, Cécile : nouvelles psycologiques. Celles qui sont restées (1920), recueil de nouvelles – Le merveilleux Eté (1923) – Mon Philippe (1942).

Giraud, Albert (Louvain 1860-1929 Schaerbeek) journaliste, poète, académicien. Pierrot lunaire (1884) – Souvenirs d’un autre (1929) – Le scribe (1883), recueil de contes – Pierrot Narcisse (1891) – Les dernières fêtes (1891) – Héros et Pierrots (1898) – Hors du siècle (1897) – La guirlande des Dieux (1910) – La frise empourprée (1912) – Eros et Psyché (1920) – Le miroir caché (1921) – Le concert dans un musée (1926) – Laurier (1919).

Giuannote-Saerens, Suzanne, poétesse, dramaturge et romancière : Quand nous étions petits (1927) – Est-il mort ou vivant ? (1928) – Kolvo, docteur en médecine (1932).

Givert, Yvon (1926) : romancier, poète, auteur dramatique et nouvelliste. Poésie: Soleil d’orties, Paris, St. Germain-des-Prés, 1972 – Oiseau ma langue en cage, Éd. P. Rochette, 1973 – Le crieur de midi, Chez l’Auteur, 1974, Prix René Lyr – L’œil écarlate, Chez l’Auteur, 1976 – Jusqu’à l’âme de l’ail, Chez l’Auteur, 1977 – Le voyage immobile, Chez l’Auteur, 1978 – J’épelle Indiana, Chez l’Auteur, 1979 – Cour des miracles, Chez l’Auteur, 1981 – Un goût de moelle, Chez l’Auteur, 1981 – L’ombre de l’alouette, Chez l’Auteur, 1983 – La danse de l’unijambiste, Chez l’Auteur, 1985 – Dans les cils du veilleur, Chez l’Auteur, 1988 – Le lit du nomade, Unimuse, Tournai, 1992 – Long parcours avant l’estuaire, L’Arbre à Paroles, Maison de la Poésie, Amay, 1995. Romans et Nouvelles : N’aboie plus Arthur, la lune est malade, Jacques Antoine, 1987 – Un billet pour l’Australie, Luce Wilquin Éditrice, Lausanne, 1995 – Le jardin des Cyclopes, Luce Wilquin Éditrice, Avin, 1996 – La Serafina, Luce Wilquin Éditrice, 1997. Théâtre: La grande pétoire, Prix du Hainaut 1963 – L’honorable Monsieur Gamma Les gros sourcilsLe crocodile, Théâtre de l’Étuve 1981 – L’entrepôt Chilpéric La nuit des fous ou l’histoire prodigieuse de Colas, Colasse et François l’Averlu La perruche, théâtre de l’Ancre 1982 – Adieu, Léokadia, Rideau de Bruxelles 1983 – Mélanie et les Albinos Ozone ou la métamorphose L’étoile absinthe La nuit du passeur.

Glesener, Edmond (1874-1951) : romancier et conteur, académicien. Aristide Truffaut, artiste découpeur, 1898 – Le coeur de François Remy, 1904 – Monsieur Honoré. Chronique d’un petit pays, 1913 – Le citoyen Colette, 1913 – La rose pourpre, 1927 – La flamme du cyprès, 1927 – Marguerite, 1930 – Le chant des veuves, 1921 – La chevauchée des Walkyries, 1921 – Les Dytiques, 1922 – Au beau plafond, 1926 – L’enfant prodigue, 1932 – A l’ombre des sapins, 1934 – Entre les couteaux bleus, 1937.

Glouden, Athanase (pseudonyme : Edouard Ned, Châtillon-Virton 1873) professeur de littérature et d’histoire, poète, conteur et romancier. Les idées de Mr Goedzack (1910) – M. l’abbé Fleur (1945) – Job le glorieux (1933) – Le nuton de Pierre Brangnette (1939) – Tornade en Gaume (1946) – Poèmes catholiques (1896) – Mon jardin fleuri (1898) – L’ombre du cœur (1913) – Les quatre fils d’Aymon (1937) – Les martyrs de Latour (1919), essai

Godenne, René(sous la direction de), Nouvelles belges à l’usage de tous, Bruxelles, Espace Nord, 2009.

Goemans, Camille (1900-1960): Périples, Disque vert, 1924 – Poèmes pour la guerre, Les Lèvres Nues, 1968 – Grand comme une image, Les Lèvres Nues, 1968 – De la fausse ressemblance, Les Lèvres Nues, 1968 – Arsène, 1969 – Le bonheur des rois ou quelques précisions pour un adolescent, 1969 – La fille perdue, 1970 – Interrogeons notre destin, 1970. Œuvre 1922-1957. Notes de Marcel Mariën, De Rache, 1970 – Ecrits (anthologie), Labor, 1992.
Bibliographie sur Camille Goemans

Goemaere, Pierre (1894-1975): essayiste et romancier. Chez les évocateurs de fantômes, 1930 – La Libre Belgique clandestineA travers l’Amérique avec le roi des BelgesAbert I, loin des foules, 1935 – Soleils de minuit, 1932 – Quand Israël rentre chez soi, 1935 – L’ombre d’Hitler, 1939 – La Veuve, 1930 – Le chateau de Vogelöde, en collaboration avec S. Chandler, 1930 – Les vignes blanches, 1939 – Le pèlerin du soleil, 1927.

Goffaerts, J.: Eclaireur du Christ.

Goffette, Guy(1947) : poète. Eloge pour une cuisine de provence (1988) Une enfance lingère (2006) – Journal de l’imitateur (2007)- La ruée vers Laure. Divagation, (2011) Presqu’elles, Paris, Gallimard (2009)
Bibliographie sur Guy Goffette
Traductions

Goffin, Arnold (Bruxelles 1863-1934) poète, romancier, essayiste et critique d’art. Journal d’André (1885) – Maxime (1890) – Delzire Moris (1887) – Hélène (1897) – Le fou raisonnable (1892) – I fioretti : les petites fleurs de la vie du petit pauvre de Jésus Christ, saint François d’Assise Saint François d’Assise dans l’art et dans la légende des primitifs italiens (1909) – La légende de saint François d’Assise écrite par trois de ses compagnons Frère François d’Assise, le tout petit dans le Seigneur, raconté par les contemporains (1927) – Poussières du chemin : sur les routes d’Italie et de Flandre (1923) – L’art religieux en Belgique : la peinture, des origines à la fin du XVIIIe siècle L’art primitif italien : la peinture (1930) – La Renaissance réaliste à Florence (1910).

Goffin, Léopold: contes et nouvelles. Bouées mosanes, 1938.

Goffin, Robert (1898-1984) : poète et essayiste. Le rosaire des soirs, Éd. Van Campenhout, Bruxelles, 1918 – Jazz-Band, Éd. Ecrits du Nord, Bruxelles, 1922 – La proie pour l’ombre, Éd. Corrêa, Paris, 1935 – Sang bleu, Éd. Gallimard, Paris, 1939 – Patrie de la poésie, Éd. L’Arbre, Montréal, 1945 – Le voleur de feu, Éd. L’Ecran du Monde, Bruxelles-Paris, 1950 – Filles de l’onde, Éd. Seghers, Paris, 1954 – Œuvres poétiques 1918-1954, Éd. Universitaires, Paris, 1958 – Archipels de la sève, Éd. Nizet, Paris, 1959 – Sources du ciel, Éd. Nizet, Paris, 1959 – Corps combustible, Éd. Nizet, Paris, 1962 – Sablier pour une Cosmogonie, Éd. André De Rache, Bruxelles, 1965 – Le versant noir, Éd. Flammarion, Paris, 1967 – Faits divers, Éd. Flammarion, Paris, 1969 – Phosphores chanteurs, Éd. André De Rache, Bruxelles, 1970 – L’envers du feu, Éd. Chambelland, Paris, 1971 – Chroniques d’outre-chair, Éd. Chambelland, Paris, 1975. Essais: Aux frontières du jazz, Éd. Sagittaire, Paris, 1932 – Histoire du jazz, Éd. Parizeau, Montréal, 1946 – La Nouvelle-Orléans, capitale du jazz, Éd. de la Maison française, New-York, 1946 – Louis Armstrong, le roi du jazz, Éd. Seghers, Paris, 1947 – Sur les traces d’Arthur Rimbaud, Éd. Sagittaire, Paris, 1934 – Rimbaud vivant, Éd. Corrêa, Paris, 1937 – Entrer en poésie, Éd. A l’enseigne du chat qui pêche, Bruxelles, 1948 – Mallarmé vivant, Éd. Nizet, Paris, 1956 – Le roman des anguilles, Éd. Gallimard, Paris, 1936 – Le roman des rats, Éd. Gallimard, Paris, 1937 – Le roman de l’araignée, Éd. Gallimard, Paris, 1938. Mémoires: Souvenirs à bout portant, Éd. Institut Jules Destrée, Charleroi, 1979 – Souvenirs avant l’adieu, Éd. Institut Jules Destrée, Charleroi, 1980. Romans: L’apostat, Éd. de Belgique, Bruxelles, 1935 – Chère espionne!, Éd. de France, Paris, 1938 – Passeport pour l’au-delà, Éd. de la Maison française, New-York, 1944 – Le temps des noires épines, Éd. de la Paix, Bruxelles, 1947 – Le roi du Colorado, Éd. de Paris, Paris, 1958.

Gorceix, Paul (1920-2007). Maurice Maeterlinck du misticisme à la pensée ésotérique (2006).

Goldstein, Estelle (1902)

Golstein, René (1891-1976): essayiste et romancier. Emile Verhaeren, 1924 – Visages de New York, 1933 – Le retour à l’innocence, 1931 – L’homme et le nénufar, 1925 – Le modèle et la créatureMon crime est à moi, 1927 – Nu devant Dieu, 1929 – Prélude à l’amour.

Goosse,André http://www.arllfb.be/composition/membres/goosse.html

Goossens, Roger (1903-1954) : revue manuscrite, en collaboration avec Paul Nougé. Chemins privés (1941) – Magie familière (1956), recueil posthume.

Görgün,Kenan (1977) écrivain, scénariste belge d’origine turque. Alcool de larmes, Éditions Luce Wilquin, (2008)

Goslar, Michèle (1948): historien. Antinoüs, de la pierre à l’écriture de Mémoires d’Hadrien (2007).

Gosselin, Jeanne (Bruxelles 1896-?) poétesse. L’anxieux visage (1922) – La bergerie d’Epinal (1927) – Les plus beaux vers de Jeanne Gosselin (1937).

Govaert, Charles (1875-1964) : poète, conteur et romancier. L’ombre sereine Le beau pays de Flandre Proses de rêve (1897) – Amours d’enfance (1909) – Contes brabançons (1909) – L’incendiaire (1914) – La maison des Magots (1929) – Eugène Demolder (1932), essai.

Grandgagnage, Charles-Joseph (1797-1877): Le voyage de Verviers à Liége, tant à pied qu’en diligence par Ignorantin Simplinet, avec notes historiques par Dominique Mirlifique, 1821.

Graulich, Rech. : poète, romancier et dramaturge. Diaboliques (1929) – La flamme qui souille (1930) – Maitre Pou, notaire de province (1930) – Le lis (1933).

Gravez, Philippe (Acosse-Liége 1784-1853 Bomal) : Mélanges poétiques (1841).

Gravière, Caroline (1821-1878, pseudonyme d’Estelle Crèvecoeur): romancière. Une histoire du pays, 1864 – La servante, 1872 – Sainte-Nitouche, 1873 – L’énigme du Docteur Burg, 1872 – Mi-la-sol, 1872 – Gentilhommerie d’aujourd’hui, 1872 – Choses reçues, 1873 – Une parisienne à Bruxelles, 1875 – Un lendemainSur l’océanLe vieux BruxellesUne expérience in anima vili, 1867.

Grégoire, Herman (1896-?): La leçon de cinémaMakoko, singe dAfrique, 1921 – Le feu dans la Brousse, 1924 – Haya, 1925 – L’envieHistoire du Congo.

Gregoire, Léon : La danse de Salomé (1933).

Grevesse, Désiré : journaliste, poète, conteur et romancier. Au gré des heuresL’Ange blanc (1931) – Les Saulaies (1943).

Grevisse, Maurice http://www.uqtr.ca/~bougaief/Grevisse/accueil.htm

Greyson, Émile (1823-1898): Eecha la Canadienne, 1856 – Fiamma Colonna, 1857 – Villageois et citadins, 1859 – Le Ca-Grimani, 1859 – Jean le Roux et Marie la Blonde, 1859 –

Grodent, Michel La Grèce existe-t-elle ?, Paris, éditions de la Différence, 2010

Groffier, Jean (1908-?) : L’Oasis blanche (1934) – La caravane avance dans l’Infini (1935) – Les chansons d’Etel (1936) – 7 Moments de vie, recueils de poèmes. Essayiste : Aquarelles orientales (1929) – A la recherche du bonheur (1934). Romancier : Tu marches entre deux vies Fakri, femme musulmane Venenosa L’Appel du silence (1945).

Grün, Karl (1842-1891)

Guérin, Georges: Les heures ingénues (1910) – Poèmes (1913) – Le Récif (1923) – L’Eden intérieur (1928) – L’Eden reconquis (1928) – Ame en vigie (1929) – Pollens (1930) – Poésie pour un fantôme L’Aurore perdue.

Guiette, Robert (1895-1976) : L’allumeur de rêves Béatrix (1931) – Tabatières à musique (1935).

Gunzig, Thomas (1970) Mort d’un parfait bilingue (2001), Le plus petit Zoo du monde (2003), Kuru (2005), 10000 litres d’horreur pure (2007)
http://www.bon-a-tirer.com/auteurs/gunzig.html

Gut, Tom (1941 )

Guyaux, Marguerite : Bollèche (1938), roman.

Guyaut-Genon, Pierre http://www.guyaut-genon.com/interface.html

Gyselinx, Jean : poète. Le frisson de l’ombre (1924) – Le cœur inapaisé (1935) – Stances d’exil (1945). Dramaturge : Le signe (1927).