Les écrivains – R

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T- U - V - W - X - Y - Z

Raemdonck, Jean-Paul : Une femme à la mer roman (2008)

Raes, Florent: Au rythme des tendresses (1929) – Zones de silence (1935).

Ramaekers, Georges (Bruxelles 1875) poète et essayiste. Les fêtes de l’été (1893) – La nuit rédemptrice (1896) – L’Hymnaire du printemps (1910) – Le chant des trois règnes (1906) – Les saisons mystiques (1910) – L’Hymnaire étoilé (1923) – Misereor Le cœur nostalgique Le roi détrôné Ruysbroeck l’admirable, drame et monographies à Emile Verhaeren (1900) – Eugène Demolder (1909) – Georges Virrès (1910) – Franz Gaillard (1911) – Albert Giraud (1912) – Georges Rodenbach (1920) – Charles Van Lerberghe (1920) – Max Elskamp (1920).

Ramitz, Renée : Confidences de femmes.

Raucy, Claude

Ravache, Paul : L’enfant et les ogres (1938), recueil de nouvelles.

Ravet, Léon : Bruyères mauves et Genêts d’or (1912) – Bluets bleus et Liserons d’argent (1920) – Fleurs d’exil (1921) – Fleurs des champs (1924) – Images d’Ardenne (1930) – Quand les feuilles tombent (1931) – Le rêve passe (1934) – Quinze auteurs contemporains (1926).

Ray, Jean (1887-1964): journaliste et romancier. Terre d’aventuresLes contes du whisky La croisière des ombres (1935) – Le grand nocturne (1943) récit fantastique – Les cercles de l’épouvanteMalpertuis (1943), roman surréaliste et mythologique – La cité de l’indicible peur (1943), roman fantastique et policier – Derniers contes de Canterbury (1944) – Le livre des fantômes (1947) – Le carrousel des maléfices (1964) – Les contes noirs du golf (1964) – Saint-Judas-de-la-nuit, suivant Le livre des fantômes, Verviers, Marabout, 1966 – Les aventures de Harry Dickson, le Sherlock Holmes américain, Verviers, Marabout, 1966-1974, 16 tomes – La gerbe noire : les meilleurs récits des maîtres de l’épouvante (anthologie réunie par Jean Ray), Paris, NéO, 1984 – Visages et choses crépusculaires (choix de récits), Paris, NéO, 1983- Ray, Jean / Flanders, John, Vlaamsche Filmkens, Kuurne, éditions de l’amicale Jean Ray, 2010 (Vol. 4 des Œuvres complètes de Jean Ray),
Site consacré à l’auteur: http://www.noosfere.com/heberg/jeanray/index.htm
Bibliographie sur Jean Ray

Rémy, Gabrielle (Saint-Josse-ten-Noode). L’éducation de Charles-Quint (1905) – Les roses de feu (1918) – Les moutons de Panurge Le réveil du Roi Janvier Marquisade (1918).

Renard, Marius: romancier populiste et essayiste.

Renault, Paulin, essayiste, conteur, romancier et poète.

Rens, Georges (1877-1932): journaliste, poète, romancier et dramaturge.

Revelard, Adrienne, poétesse. Voix multiples PaysagesPassante.

Renouprez, Martine: spécialiste de l’oeuvre de Claire Lejeune. Claire Lejeune. La poésie est en avant (2005).

Richard, Jacques L’homme peut-être (2014)

Richter, Anne (1939): romancière et essayiste. La fourmi a fait le coup, Paris, Plon, 1954 – Les locataires, Paris, Pierre Belfond, 1967 – La grande pitié de la famille Zintram, Bruxelles, Jacques Antoine, 1986. Essais: Georges Simenon et l’homme désintégré, Bruxelles, Renaissance du Livre, 1964 – Milosz, Paris, Éd. Universitaires, coll. Classiques du XXe siècle, 1965 – Le fantastique féminin, un art sauvage, Bruxelles, Jacques Antoine, 1984-, L’Effet Blasband ou Le Regard Persan, New York, Peter Lang, 2011 

Riguelle, Denis Rue des Brasseurs, 2014

Rodenbach, Georges (1855-1898) poète, conteur et romancier. La jeunesse blanche (1886) – La mer élégante (1881) – L’hiver mondain (1884) – Les foyers et les champs (1877) – Tristesses (1879) – Le règne du silence (1891) – Le miroir du ciel natal (1898) – L’Art en exil (1888) – Bruges-la-morte (1892) – Le Règne du Silence (1891) – Les vies encloses (1896) – Le voyage dans les yeux (1898) – Les vierges (1895) – Les tombeaux (1896) – Le Carillonneur (1897) – La vocation (1895) – L’arbre (1898) – Musées de Béguines (1894) – Le rouet des brumes (1901) – Déménagement Le voile (1894) – Le mirage (1894).
Site consacré à l’auteur:
http://users.belgacom.net/rodenbach/
Bibliographie sur Georges Rodenbach

Roelants, Maurice : Tout s’arrange (1941), roman.

Roidot, Prosper-Henri: Aubes et crépuscules (1900) – Le hameau vert (1900) – Les poèmes pacifiques Au seuil de l’aventure (1905) – Le jeu des 18 ans (1909) – La lumière des bois (1910) – Les poèmes d’Automne (1923) – Ferveur (1917) – Les flammes de l’Amblève (1927), conte.

Roland, Hubert: docteur en philosophie et lettres (UCL), chercheur qualifié du Fonds national de la recherche scientifique: La “colonie” littéraire allemande en Belgique (1914-1918), 2003.

Roland, Nicole : Kosaburo, 1945 (2011
)

Rolin, Dominique (1913) : Les Marais, 1942 – Le Souffle, 1952 – Le lit, 1960 – Dulle Griet, 1977 – L’Enragé, 1978 – Anne la bien-aimée, Paris, Denoël, 1944 – Les deux soeurs, Paris, Denoël, 1946 – Moi qui ne suis qu’amour, Paris, Denoël, 1948; Paris, Livre de Poche, 1968 – L’ombre suit le corps, Paris, Seuil, 1950 – Les quatre coins, Paris, Seuil, 1954 – Le gardien, Paris, Denoël, 1955 – Artémis, Paris, Denoël, 1958 – Le for intérieur, Paris, Denoël, 1962 – La maison la forêt, Paris, Denoël, 1965 – Maintenant, Paris, Denoël, 1967 – Le corps, Paris, Denoël, 1969 – Les éclairs, Paris, Denoël, 1971 – Lettre au vieil homme, Paris, Denoël, 1973 – Deux, Paris, Denoël, 1975 – L’infini chez soi, Paris, Denoël, 1980 – Le gâteau des morts, Paris, Denoël, 1982 – La voyageuse, Paris, Denoël, 1984 – L’enfant-roi, Paris, Denoël, 1986 – Trente ans d’amour fou, Paris, Gallimard, 1988 – Vingt chambres d’hôtel, Paris, Gallimard, 1990. Nouvelles: Les enfants perdus, Paris, Denoël, 1951. Théâtre: L’épouvantail, Paris, Gallimard, 1957 – La mort de Cléopâtre, Bruxelles, Théâtre-Poème, 1983. Essai: Bruges la vive, Paris, Ramsay/de Cortanze, 1990 – Le futur immédiat, 2002
Bibliographie sur Dominique Rolin

Romain, Lucien : Gestes et attitudes.

Romus, André (1928), Un visage parfois. Poèmes et encres, Soumagne, Tétras Lyre, 2009

Ronday, Myette http://perso.wanadoo.fr/plaisir.d-exister/index.htm

Rose, Max : Vagues de fond.

Rosten, Michel : L’Immortelle, roman (2005)


Rossignon, Henri : Jacques Servans (1928) – Les Attardés.

Rouen, Jean: L’obstacle (1938) – Remous, roman.

Rousseau, Blanche (Bruxelles 1875-1949), conteuse. Nany à la fenêtre (1897) – Fillette (1899) – L’ombre et le vent (1902) – L’éventail (1906) – Le Rabaga (1912) – Lisette et sa pantoufle Quatre contes (1939) – Marceline (1945).

Rousseau, Yvonne : Mater Dolorosa (1941), recueil de contes – Quelques histoires de Wallonie en offrande aux dieux mânes Inassouvies (1945).

Rouvez, Théodore (1886-1917) : romancier humoriste. Petit Fox chéri (1896) – Impressions de petite ville (1898) – Les douces empreintes, contes et nouvelles.

Ruelens, Louise (Anvers 1818-1884 Ixelles) : Œuvres poétiques : Poésies religieuses Pâquerettes Impressions et rêveries, 1858 – Fleurs des blés, 1850.

Ruet, Noël (1898-?) : journaliste et poète. Dans l’Azur et la flamme (1928) – Le musicien du cœur (1924) – L’Escarpolette fleurie (1925) – Muses, mon beau souci (1926) – Le printemps du poète (1919) – Le rosaire d’amour (1921) – Le beau pays (1922) – L’Ombre et le soleil (1923) – L’Urne penchée (1923) ; Femmes (1929) – Musique de chambre (1930) – Cercle magique (1931) – L’Anneau de fer (1934) – Déremiana, prose et vers – Les roses de Noël (1938) – Ma blessure chante (1961).

Russo, Albert http://www.albertrusso.com

Ruth, Léon : L’inquiétude (1925) – Tennis (1926) – C’est jeune (1927) – Le flambeau de la mort (1927) – L’amour, l’argent et la mort L’Homicide (1930).

Ruyters, André (1876-1932) : auteur de romans érotiques et libertins. Les mains gantées et les pieds nus (1898) – Les jardins d’Armide (1898) – Les escales galantes (1899) – Le Tentateur (1904) – Les dames au jardin (1906) – Le mauvais riche (1907) – Les oiseaux dans la cage.

Rycx, Léon : Les années claires (1920), roman politique – Le miracle des écluses (1919) – Les trahisons (1921), recueil de contes.