Les écrivains – S

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T- U - V - W - X - Y - Z

Saeyeys, Marie-Magdeleine (Bruges 1895), romancière et essayiste. Electe (1926) – Judica-Mihi (1927) – Les pleurs du Rorate (1927) – Les VII paroles (1938) – Notre-Dame de Liesse (1933).

Sagehomme, Georges : romancier.

Samain, Pascal

Sauvage, Armand: La tête et la bête (1931) roman psycologique.

Savitzkaya, Eugène (1955) : Mongolie plaine sale (1976), poèmes – Mentir (1977) – Marin mon cœur (1993) – La traversée de l’Afrique (1979).
Bibliographie sur Eugène Savitzkaya

Schieffer, Jean : Croquis (1932) – Petites complaintes (1933) – Mon cœur au soleil (1935).

Schmitt, V. : La double vie des hommes (1937), histoires.

Schmitz, Maurice : Cœurs généreux (1945) – Mile (1928), roman de psycologie enfantine.

Schmitz, Robert : Le double énigme de Grisaille.

Schoonen, Louis (pseudonyme du baron Louis-Adolphe de Geelhand, Anvers 1820-1894 Vilvoorde). Oeuvres dramatiques: Rubens et Van Dyck à Saventhem, 1845 – L’Estaminet, esquisses nationales, 1844. Poèmes : Les gloires du paysGéorgiques belges 1843-1844.

Schweithal, Martin : Anna de Laval Les corsaires Justice perdue.

Scutenaire, Louis (1905-1987) : Mes inscriptions (1945, 1976 , 1981). Brèves proses et aphorismes.
http://pagesperso-orange.fr/libertaire/portraits/scutenaire.htm

Sempoux, André (1924): Guy Vaes, L’effroi et l’extase (2006) – Les blues du train de nuit (2006) Passé simple (2014)

Sergoï, Timoteo Le Tour du monde est large comme tes hanches, Soumagne, Tétras Lyre, 2010.

Serley de Meurs, Freddy : Le Président de Géorgie (1943), roman humoristique.

Servais Max (1904-1990) : artiste surréaliste auteur de collages, compagnon de Magritte, Nougé et Scutenaire, romancier. La gueule du loup (2006), roman policier.

Servranckx, Marie-Louise: contes pour enfants et essayiste. Une révolution à Lilliput (1925) – Paulette ou la conquête de la Toison d’or.

Séverin, Fernand (Grand-Manil 1876-1931) poète, critique littéraire et académicien. Le Lys (1888) – Le don d’enfance (1891) – Un chant dans l’ombre (1895) – Poèmes ingénus (1899) – Les matins angéliques (1888-1899) – Poèmes (1908) – La solitude heureuse (1904) – La source au fond des bois (1924).

Sigrid, Jean (1920) : Bijoux de famille (1949, 1954 en recueil) – L’Ange couteau (1980).

Silvain, Jean : Le père Damien (1944).

Simenon, Georges (1903-1989): roman d’aventures et spécialement, roman policier. Le Testament Donadieu (1937) – La neige était sale (1948) – Le Président (1958) – Le Petit Saint (1965) – Lettre à ma mère (1974) – Mémoires intimes (1981)…- Les obsessions du voyageur. Textes choisis et commentés par Benoît Denis (2008)
http://www.trussel.com/f_maig.htm
Bibliographie sur Georges Simenon

Simon, Daniel (1952) L’échelle de Richter (2006).

Simon, Jules : La vie âcre (1944) roman.

Simon, Simone : Au bord de la vie (1934) – Dans le vent (1939).

Sinmare, Pierre : La voile se déchira A l’Est rien de nouveau, roman d’après-guerre – Vengeance, plaisir des dieux Hésitations amoureuses, roman du XVIIIe siècle – Jean Mur.

Sintair : Le crime de Beernem (1929) – Taxi sanglant (1939).

Sion, Georges (1913) : Théâtre, Duculot, Paris – Louvain-La-Neuve, 1989. Le volume contient: La matrone d’Ephèse, Charles le Téméraire, Cher Gonzague!, La princesse de Chine, Le voyageur de Forceloup, La malle de Pamela, Marie de Nivelles, Cléopâtre ou l’ultime amour et l’adaptation en langue française de Antoine et Cléopâtre de Shakespeare.

Sluszny, Marianne: Le Frère du pendu, Paris, La Différence, 2011

Smolders, Olivier :De l’autre côté du tiroir. Catalogue déraisonné, 2010

Smulders, Carl : Les feuilles d’or (1907), conte fantastique – La correspondance de Sylvain Dartois La ferme des Clabauderies.

Snell, Victor : L’appartement d’Irma (1933) – Le cœur incomplet.

Snoeck, Xavier : Ils étaient trois (1941) – La chanson sous les palmiers (1943) – Grande étape (1943), etc.

Soenens, Jacques : Quatre calloux jetés dans la mer (1927).

Soil, Daniel (1949): Vent faste (2000)

Sojcher, Jacques (1939) : La démarche poétique (1969) – La Belgique malgré tout (1980) – Itinerrer (1976) – Le professeur de philosophie (1976)- Petits savoirs inutiles, Bruxelles, Le Grand Miroir, 2004

Sonet, Philippe : Le seigneur de Valmosa (1939), roman – La révolte chez le petit peuple (1939) – Finette (1943) – La princesse de Corail (1945).

Sonnet, Jean Pierre : Membra Jesu nostri. Ce que Dieu ne dit que par le corps, 201o

Sotiau, Denis (Liége 1821-1860) : César et Ambiorix, 1851 – Les chercheurs d’or au XIXe siècle, suivi de poésies diverses, 1856 – Aspirations, poésies nouvelles, 1857 – Le Perron liégeois, 1866.

Sottiaux, Jules (Montigny-le-Tilleul 1862) poète et conteur. Les poèmes de la Houillère (1896) – Confins boisés (1898) – L’effort du sol natal (1901) – L’âme des nôtres (1904) – La beauté triomphante (1905) – Walla (1905) – La Wallonie héroïque (1911) – Sous le poing de fer (1919) – Notre-Dame de Wallonie (1923) – Sambre-et-Meuse (1932) – L’époque sans bonheur (1936) – L’originalité wallone (1906) – L’isolement (1902) – L’illustre Bézuquet en Wallonie (1907) – Le dernier chant des gardes wallonnes (1936).

Spleeters, Damien (1986) Tout ça c’est dans la tête (2009)

Souguenet, Léon : journaliste et romancier. La route de Tiimminoust Julia Dona Le Hêtre pourpre La flûte de Rousseau.

Soumagne, Henri (1891-1951) : Les Epaves (1920) – L’Autre Messie (1923) – Les danseurs de Gigue (1926) – Terminus (1927) – Madame Marie (1928) – Bas-Noyard (1924), farce.

Spaak, Isabelle(1960): journaliste, écrivaine: Pas du tout mon genre (2006).

Spaak, Paul (1870-1936) : essayiste, poète et dramaturge. Poèmes: Voyages vers mon pays (1907) – Poèmes (1937). Théâtre: A Damme en Flandre (1912) – Baldus et Josina (1912) – Malgré ceux qui tombent (1919) – Kaatje (1908) – La dixième journée (1908) – La Madone On se répond de loin Le visiteur insolite Le Louez-Dieu Diadesté Camille Un songe d’une nuit d’été, d’après Shakespeare.

Steeman, Stanislas-André (1907-1970): journaliste et romancier. Roman policier: Ephémères, Les Tablettes St-Raphaël, 1924 – Histoires belges , La Pensée latine, 1926 – Un roman pour jeunes filles, La Revue sincère, 1927 – Les amants puérils, Bruxelles, La Renaissance du Livre, 1928 – Le mystère du zoo d’Anvers, Paris, Le Masque, 1928 (en collaboration avec Sintair) – Le treizième coup de minuit, Paris, Le Masque, 1928 (en collaboration avec Sintair) – Le maître de trois vies, Paris, Le Masque, 1929 ( en collaboration avec Sintair) – Péril, Bruxelles, Editions de la Gaule, 1930 – Zéro, La Renaissance du Livre, 1932 – Le doigt volé, Paris, Le Masque, 1930 – Six hommes morts, Paris, Le Masque, 1930. Repris en Livre de Poche – La nuit du 12 au 13, Paris, Le Masque, 1931 – Le démon de Sainte-Croix, Paris, Moorthamers frères, 1932 – Un dans trois, Paris, Le Masque, 1932 – Le mannequin assassiné, Paris, Le Masque, 1932 – Les atouts de Monsieur Wens, ou Des cierges au diable, Paris, Le Masque, 1932 – L’assassiné assassiné ou Le trajet de la foudre, Paris, Le masque, 1933 – Le yoyo de verre ou Virage dangereux, Paris, Le Masque, 1933 – L’ennemi sans visage, Paris, Librairie des Champs Elysées, 1934 – Les fils de Balaoo, d’après Gaston Leroux, Paris, Librairie des champs Elysées, 1937 – Le lévrier bleu, Paris, Le Masque, 1934 – L’adorable spectre ou Feu Lady Anne, Paris, Le Masque, 1935 – La Maison des veilles, Rex, 1938. Repris par les éditions Labor, 1985 – L’infaillible Silas Lord, Paris, Le Masque, 1938 – L’assassin habite au 21, Paris, Le Masque, 1939 – Légitime défense ou Quai des Orfèvres, Bruxelles, Le Jury, 1942 – Crimes à vendre, Paris, Les éditions Libres, 1946 – Madame la Mort, Paris, Presses de la Cité, 1951 – Dix-huit fantômes, Paris, Presses de la Cité, 1952 – Haute tension, Paris, Presses de la Cité, 1953 – Poker d’enfer, Paris, Presses de la Cité, 1955 – Six hommes à tuer ou Que personne ne bouge, Paris, Presses de la Cité, 1956 – La morte survit au 13, Paris, Presses de la Cité, 1958 – Impasse des Boiteux, Paris, Presses de la Cité, 1959 – Le condamné meurt à cinq heures, Paris, Presses de la Cité, 1959 – Une veuve dort seule, Paris, Presses de la Cité, 1960 – Faisons les fous, Karolus, 1961 – Peut-être un vendredi, Paris, Denoël, 1964 – Autopsie d’un viol, Paris, Denoël, 1964- Que personne ne sorte, 1988.
Bibliographie sur Stanislas-André Steeman

Stengers, Laure : Le Merle a chanté (1939) recueil de contes enfantins.


Sténuit, Marie-Ève(1955) : Le bataillon des bronzen(2008)

Stephane, Jules : Meurtre bourgeois (1942) – Miracles (1942) – Skating Meurtre à Copenhague Le chien des Géants Mort au jour de l’an Le Boss (1943), roman policier – Le Bâtisseur (1943) – Barbara (1944) – Monsieur Saint-homme.

Sterckx, Pierre : Les mondes de Vermeer (2009)

Sternberg, Jacques (1923) : L’employé (1958) – Lettre ouverte aux terriens (1974) – La boîte à guenilles, Éditions de la table ronde, (2008)- Sophie, la mer et la nuit [1976], 2010.
Bibliographie sur Jacques Sternberg

Stienon du Pré, Jean : Contes Plaisir de cinq heures (1938) – Office de nuit (1945), poèmes en prose.

Stiernet, Hubert (Waremme 1863-1939) conteur, romancier et académicien. Contes du Perron (1893) – Histoires hantées (1906) – Pierre Lanriot (1888) – Histoires du chat, du coq et du trombone (1890) – Contes à la nichée (1909) – Haute-Plaine (1911) – Le récit du berger (1921) – Le roman du tonnelier (1922) – La grâce de la folie (1923) – Par-dessus les clochers (1931).

Stubbe, Gwenaëlle, Ma tante Sidonie, Paris, P.O.L., 2010

Suphor, Michel: L’histoire du grand Dadais (1938) roman – Douce province (1941).

Szapiro, Béatrice, Christian Beck. Un curieux personnage, Paris, Arléa, 2010