Les écrivains – V

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T- U - V - W - X - Y - Z


Vaes, Guy
(1924) : Octobre long dimanche (1956) – L’Envers (1983) – Les cimetières de Londres (1978)- L’usurpateur (2009) Vaes, René : Aimer (1934), nouvelles.

Vaneigem, Raoul
http://www.editions-verdier.fr/v3/auteur-vaneigem.html

Valmer, Elisabeth: Voix perdues (1943), roman.

Valmour, Pierre : Sylvia (1942), roman historique.


Van Acker
,Christine (1961) comedienne, écrivaine, journaliste: Bateaux-ciseaux (avec ill. de Vero Vandegh) 2008- Où sommes-nous ?, Luce Wilkin, 2010

Van Arenbergh, Emile (Louvain 1854-1934 Bruxelles) poète et historien. Les médailles (1922).

Vandamme, Régine, Feu, Bordeaux, Le Castor astral, 2010

Van de Putte, Adrien : poète. RapsodiesLes serments de ma vigne (1939).

Van de Steen de Jehay, Maria (Mohiville 1870-1941 Bruxelles) conteuse et romancière. Profils de gosses (1912) – Les parchemins d’Aigremont (1923) – Images de la Riviera Croisades à toute vapeur (1902).

Van de Wiele, Marguerite (Ixelles 1859-1941) romancière. Lady Fauvette (1877) – Le roman d’un chat (1882) – Frasques de Majesté (1882) – Maison flamande (1883) – Tache originelle (1881) – Filleul du roi (1884) – Insurgée (1890) – Misères (1893), série de nouvelles – Sire de Ryebeke (1895) – Légendes (1906) – Fleurs de civilisation (1901) – Ame blanche (1908) – Le mur de gaze (1928) – Bruxelles, refuge des conspirateurs (1939).

Van den Bosch, Firmin (Peer 1866-?) critique et chroniqueur, académicien. Coups de plume (1892) – Essais de critique catholique (1898) – Impressions de littérature contemporaine (1905) – Littérature d’aujourd’hui (1909) – Les lettres et la vie (1912) – Sur l’écran du passé (1931) – Sur le forum et dans le bois sacré (1934) – La conversion du Pétrone (1900) – Le crime de Luxhoven (1904) – Sous le bleu, impressions d’Italie (1894) – Le long de ma route, Egypte, Palestine, Grèce (1924) – Vingt années d’Egypte (1932) – Ceux que j’ai connus (1940) – La tentation de l’Orient (1944) – Vagabondages littéraires (1945).

Van der Elst, Frédéric : Madame Peperkoor (1930), roman satirique.

Van Dooren, J.-J.

Van Elegem, Marie (Tirlemont 1877-?) poètesse. Nids et fleurs (1902) – Heures d’espoir (1903) – Par la vie (1908) – Au large (1914).

Van Hasselt, André (Maastricht 1805-1874 Sainte-Josse-ten- Noode), poète, historien et critique. Les primevères, reccueil de poèmes (1839) – Alef le Chevrier Attila Les baguettes du petit Tambour La chambre à la porte de fer La clef de la frégate Les contrebandiers du val des Trois Hêtres Les dents de Jacques d’Armagnac Deux histoires de la chambre rouge La feuille de trèfle La fille du colon Les fugitifs de Montaja Les petit pâtés de Menzikoff Le ravin des loups Récits au coin du feu Le trésor de l’île des flibustiers Le village des alchimistes La Belgique monumentale (1844) – Les rois contemporains Poésies (1852) – Nouvelles poésies (1857) – Poèmes, paraboles, odes et études rythmiques (1862) – Les quatre incarnations du Christ (1867) – Nouvelle édition des Quatre incarnations (1872) – Le livre des ballades (1872) – Livre des paraboles (1872).

Van Hecke, Gustave : romancier. Panorama d’amour Miousic (1921) – Fraîcheur de Paris (1922) – Poèmes (1924).

Van Hee, Joelle http://www.jovanille.be

Van Hove, Hélène: poétesse et romancière. Heures clairesFeuillets éparsChimèresAppel des sens, roman.

Van Kerckhove, Paul : Monsieur Sylvestre et autres nouvelles (1942).

Van Lerberghe, Charles (Gand 1861-1907 Bruxelles). Poésie: Solyane et huit poèmes, dans Parnasse de la Jeune Belgique, Léon Vanier, 1887 – Entrevisions, Bruxelles, Lacomblez, 1898 – La chanson d’Eve, Paris, Mercure de France, 1904. Prose: Contes hors du temps, Bruxelles, Abbaye de la Cambre, 1931 – Lettres à Fernand Severin, Bruxelles, La Renaissance du livre, 1924 – Lettres à une jeune fille, Bruxelles, La Renaissance du livre, 1954 – Lettres à Albert Mockel, 1887-1906, édition établie, présentée et annotée par Robert Debever et Jacques Detemmerman, Bruxelles, Labor, 1986 – Des variations du goût dans l’art italien. – s.l., s.n., 1964. Théâtre: Les flaireurs, Liège, La Wallonie, 1889 – Mademoiselle Le Faucheux ou l’Araignée bleue, Bruxelles, Lamertin, 1921 – Pan, comédie satirique en trois actes, en prose, Paris, Mercure de France, 1906.
Bibliographie sur Charles Van Lerberghe

Van Montfort : La femme du vieux (1941) – Deux mortsPorte de Namur (1941) – Plaidant coupable (1943).

Van Nuffel, Robert : Prélude (1943) roman.

Van Offel, Horace (1878-1944) : journaliste, conteur et romancier, dramaturge.

Van Rysselberghe, Maria : Compte rendus

Van Zandycke, Guy : L’attente sur cette terre (1943), roman.

Vandendries, Pierre : En butinant l’amour (1928) – Le baiser des chemins (1932) – Sur les rails (1934). Théâtre: Hommes et femmes (1931) – La mélodie exotique.

Vandeputte, Henri (1877-1952) : poète naturiste, qui a donné le nom à cette tendance dans l’Art Jeune.

Vander Elst, René : Meuse Clarté des espaces Mystère du sol Destin des masses.

Vanderborght, Paul : La joie douloureuse (1922) – Images de rallye (1923), prose – Messageries d’Orient (1927) – Plaine, poèmes du Nord (1932) – Hellade (1938).

Vandercammen, Edmond : Hantises et désirs Innocence des solitudes (1931) – Le sommeil du laboureur (1933) – Naissance du sang (1934) – Saison du malheur Tu marches dans la nuit (1936) – Océan (1938).

Vanderlinden, Albert: La chambre des ailes Rythmes lents Romantisme syncopé.

Vandromme, Paul (1927): essayiste, romancier et critique. Essais: Le cinéma et l’enfance, Éd. du Cerf – Robert Brasillach, Plon – Drieu la Rochelle, Éd. Universitaires – Le monde de Tintin, Gallimard – Marcel Aymé, Gallimard – Chardonne, c’est beaucoup plus que Chardonne, Emmanuel Vitte – Georges Simenon, De Meyère – Louis-Ferdinand Céline, Éd. Universitaires – Michel de Ghelderode, Éd. Universitaires – Jean Anouilh, un auteur et ses personnages, La Table Ronde – Maurras, l’Église de l’Ordre, Centurion – Lucien Rabadet, Éd. Universitaires – Drion du Chapois, De Meyère – Le socialisme moderne et Édmond Leburton, Labor – Faux en écriture, Éd. de la Francité – L’Europe en chemise, Éd. de la Francité – Littérature d’aujourd’hui, Éd. de la Francité – Le fil rouge, La Table Ronde – Texte à l’appui, Éd. de la Francité – L’Antigone de Jean Anouilh, Hachette – Roger Nimier, Jacques Antoine – Françoise Sagan, l’élégance de survivre, Régine Deforges – Jacques Brel, l’exil du Far West, Labor – Robert le Vigan, compagnon et personnage de Céline, Éd. de la Revue Célinienne – La Belgique francophone, Labor – Du côté de Céline, Lili, Éd. de la Revue Célinienne – La France vacharde, Éd. de la Revue Célinienne – Georges Brassens, le petit père, Marc Laudelout – Destrée : la lettre au Roi, Paul Legrain – Marcel, Roger, Ferdinand, Éd. de la Revue Célinienne – Lettres du Nord – l’apport de la Belgique à la littérature française, L’Age d’Homme – Michel Déon, le nomade sédentaire, La Table Ronde. Autres écrits: Hainaut, Paul Legrain – Charleroi 1940-1945, Libro-Sciences – La terre tenue de Dieu et du soleil, Labor – Le pays de la terre noire, Labor – Les fumées de la Sambre, Paul Legrain – La politique littéraire de François Mauriac, Éd. du Milieu du Monde – Lettre ouverte à Lucien Outers, Vernal – Malraux, du farfelu au mirobolant, Alfred Eibel – Le loup au cou de chien, Degrelle au service d’Hitler, Labor – La singularité d’être wallon, Marc Laudelout – Les gribouilles du repli wallon, Marc Laudelout – La Belgique poldave, La Rose de Chêne – Wallonie irréelle, Didier-Hatier – La droite buissonnière, Éd. des Sept Couleurs – Les tempêtes de mars, De Meyère. Roman: Un été acide, Marc Laudelout; réédition La Table Ronde.

Vandrunen, James (Le Havre 1855-1932 Ixelles), auteur d’ouvrages techniques, de récits de voyages et essayiste. Flemm-Oso (1884) – Elles (1886) – Trottoirs (1889) – Des ritournelles (1900) – Quilleboeuf (1890) – Viennoiseries (1888) – A l’aventure (1889-1890) – Heures africaines (1900) – Forêts (1887) – Par téléphone (1887), comédie en un acte.

Vanzype, Gustave (1869-1955) : journaliste, critique d’art, conteur, romancier, dramaturge, académicien (1920). Contes: Les histoires bourgeoises (1892) – Romanesque (1894) – L’Instinct (1901) – Les hôtes du soir (1920). Romans: Claire Fantin (1900) – La Révélation (1904). Théâtre: La Souveraine La Gêne Le patrimoine L’échelle Tes pères et mère… Le Gouffre Les étapes (1907) – Les liens (1911) – Les semailles (1919) – Les visages (1922) – Les Autres (1925) – Les forces (1930) – Seul (1936).

Varlet, Théo : Le Roc d’or Les titans du ciel Récits tirés des 1001 nuits La belle Valence L’agonie de la terre (1936).

Vaucamps, Edith : Labyrinthes (1935), recueil de nouvelles psycologiques.

Vautour, Ch.: Les histoires du Louveteau Antoine (1937) contes.

Vaxelaire, Georges: poète et dramaturge. Elles en veulent L’effondrement Les deux médaillons Ultime danse L’Arc-en-ciel Choisir L’amant d’un soir Hier, aujourd’hui et demain Le crime du boulevard Haussmann Les trois amours Quand le peuple est roi.

Velm, Jean : Offrandes patriales (1922) – Les chants du harem (1924) – Les chansons des belles (1930) – Les gerbes inégales. Théâtre : Après Leipzig Les acquittés L’amante amère L’amant d’un soir.

Vence, Paul : Le vertige des cimes (1936).

Veneigem, Raoul (1934) : Traité de savoir-vivre à l’usage des jeunes générations (1967) – Le livre des plaisirs (1979). Entre le deuil du monde et la joie de vivre (2008).

Verboom, René (1891-1955): poète surréaliste. Courbe ardente (1922) – Les collines Miroirs volants (1926).

Verdavaine, Georges: journaliste, essayiste et romancier. L’incendie de l’Opéra Le rayon vengeur Les Grimaldi La dame bleue Trois femmes (1929) – L’horizon (1930), roman familial.

Verhaeren, Émile (Saint-Amand 1855-1916 Rouen), poète. Les flamandes (1883) – Les soirs (1888) – Les débâcles (1888) – Les flambeaux noirs (1891) – Les campagnes hallucinées (1893) – Les villes tentaculaires (1895) – Les forces tumultueuses (1902) – La multiple splendeur (1906) – Les rythmes souverains (1910) – Les heures claires (1896) – Les heures d’après-midi (1905) – Les heures du soir (1911) – Toute la Flandre (1904-1911) – Les tendresses premières Les flammes hautes (1917) – Villes meurtries de Belgique (1916) – Parmi les cendres, la Belgique dévastée (1916) – Les moines (1886) – Les bords de la route (1891) – Les fresques (1887-1894) – Les paroles mornes (1887-1892) – Les apparus dans mes chemins (1891) – Les villages illusoires (1895) – Belgique sanglante (1915) – Le cloître (1900) – Les aubes (1898) – Les ailes rouges de la guerre (1916) – Philippe II (1901) – Hélène de Sparte (1912) – Les héros (1908) – Les blés mouvants (1912). Poesie complète 4, Les villages illusoires, Les Apparus dans mes chemins (2005)- Portraits Crachés (2005)-Sodome et Grammaire, Éditions Gallimard (2008)
Bibliographie sur Emile Verhaeren

Verheggen, Pierre (1942) : La grande mitraque, 1968 – Le dégré Zorro de l’écriture, 1978 – Divan le terrible, 1979 – Pubères, putains, 1985 – Stabat Mater, 1986 – Cinq poèmes à voix cassées, in Les Lettres françaises, février 1967 – Le grand cacaphone, Paris, Chambelland, 1974 – Vie et mort pornographique de Madame Mao, Paris, P. O. L. Hachette Littérature, 1983 – Ninietzsche, peau d’chien, Paris, Avila/Limage 2, coll. TXT, 1983 – Porches, porchers, Montmorency, Carte Blanche, 1983 – Les folies belgères, Paris, Le Seuil, Point-Virgule V 82, 1990 – Artaud Rimbur, Paris, La Différence, 1990 et 1994 – Pubères, putains, Stabat mater, Porches, porchers, Bruxelles, Labor, coll. Espace Nord, n° 64, 1991 – Orthographe 1er, roi sans faute, Paris, Le Seuil, Petit Point n°24, 1992 – Ridiculum vitae, Paris, La Différence, 1994- Sodome et Grammaire (2008)

Verhesen, Fernand (1913) : Franchir la nuit (1970) Les clartés mitoyennes (1978).

Vermer, Léon Les petits travers de Mademoiselle Florence (1941), roman.

Versailles, Anne Viola (2014)

Verschoore, Nicole (1939) : Journaliste et romancière. La charette de la Lapsceure (2007).

Villart, Tristan  Escale d’amour (1945).

Vincent, Marguerite: poétesse. Couleur d’Horizon.

Virelles, Patrick (1939): romancier et auteur dramatique. Le rollmops, inédit – Peau de vélin, Paris, Belfond, 1993 – Les grilles du parc Monceau, Paris, Éd. Verticales, 1998 – Les pigeons de Notre-Dame, Bruxelles, La Renaissance du Livre, 2001.

Virone, Carmelo, Des nouvelles du jardin et autres histoires locales, Cuesmes, Cerisier-Grottes, 2010

Viseur, Marie-José: poétesse et nouvelliste. Gouttes de lumière (1938), Robes du temps (1938) – Instincts (1939) quatre nouvelles, Lames de fond (1943) six nouvelles naturalistes.

Vivier, Robert (1894-1989): poète, critique et romancier. L’Originalité de Baudelaire (1927 et 1965) – Et la poésie fut langage (1954) – Traditore…(1960) – Frères du ciel (1962) – Au bord du temps (1936) – Tracé par l’oubli (1951) – Chronos rêve (1959). Prose: La plaine étrange (1923) – Avec les hommes (1963) – Folle qui s’ennuie (1933) – Mesures pour rien (1947).

Vivier, Robert
http://www.servicedulivre.be/fiches/v/vivier.htm

Voisin, André Les preuves…qu’est-ce que cela prouve ? (1942), policier – Mort de Suskia (1942).

Voiturier, Michel (1940) : poète, critique et essayiste. Poésie: Céramiques pour arc-en-ciel, Tournai, Unimuse, 1960 – Prélude pour un amour, id., 1964 – AGREssives AGREssivicités, id., 1974 – Luminaires du temps, Tournai, Ebes, photographies de C. Nandrin, 1976 – Graphies d’un corps, Tournai, Unimuse, 1977 – Vitriolines, in Sonate à trois, Valenciennes, Cahiers Froissart, 1977 – Fragments arrachés à la cité, Tournai, Unimuse, 1978 – Descriptures, 1982 – Blanc pays, Antoing, P. A. C., photos de B. Lestarquit, 1987 – Sous l’alanguie, la vie, in Lieux tressoirs, Mortemart, Rougerie, 1988 – Mutinerie ensuite, Amay, L’Arbre à paroles, 1989 – D’ordinaire c’était pour héler, Mortemart, Rougerie, 1990 – Sur une déchirure si faille, Mortemart, Rougerie, 1996. Essais: Tournai à cœur ouvert, Paris-Gembloux, Duculot, 1978 – Lecture, in Le maugré de Maurice des Ombiaux, Bruxelles, Labor, 1986 – Chroniqueur de locale in La puce et les lions, Bruxelles, De Boeck, 1988 – Allez les vers!, Bruxelles, Labor, 1993 – Charles Prayez, Antoing/Tournai, Maison de la Culture, 1994 – Colette Nys-Mazure, Dossiers L, Marche, Service du Livre Luxembourgeois, 1995. Nouvelles: Saisons d’Escaut (Les codes, La fontaine de juin, La cabine téléphonique), Tournai, Unimuse, 1986. Théâtre: Chronique locale, Mons, Centre dramatique hennuyer, 1985 – Démarcation in Démocratie mosaïque 1, Carnières, Lansman, 1966. Anthologies: Les poètes face à l’atome, Tournai, Unimuse, 1965 – Le mysticisme dans la poésie contemporaine, id., 1968 – Poètes du Nord, Poésie 1, Paris, Saint-Germain-des-Prés, 1973 – Terrils, Bruxelles, Vie Ouvrière, 1978 – Je parle d’un pays de vent, Lille, Imprimerie nationale, 1983 – Voir et dire, Bruxelles, Paul Legrain, 1987 – L’enfance lucide, Tournai, Unimuse, 1989 – Picardie, Amay, L’Arbre à paroles, 1990 – Estracelle, Beuvry, Maison de la Poésie, 1994.

Voos de Ghistelles, Georges : conteur et romancier. Les heures d’ivresse (1902) – L’hypnose et autres nouvelles (1906) – Marie Lantenin (1904) – L’autre Justice (1905) – A travers le Prisme (1907) – Après l’amour (1911) – L’enlisement (1927) – La comédie funèbre (1928) – Le retour de M. Latouche (1939).

Vossen, Jean : A bord du «Santa Maria » (1945), aventures – La cité morte dans la Taiga (1945).

Vrebos, Pascal (1952) : poète et dramaturge.

Vuyst, Omer : Sur l’autre rive (1907) – Icônes féodales (1909) – La chanson des aubes (1910) – Poèmes candides (1923). Dramaturge: Petites scènes. Romans et recueils de contes : Les heures de jeunesse (1908) – En pleine fantaisie (1913) – Voici des contes (1922) – Le roman d’un gosse (1914 et 1925) – Il était une fois (1922).

Vrydaghs, David : Michaux l’insaisissable, Socioanalyse d’une entrée en littérature, 2008.