Sommaire / Indice

Antonine Maillet, Liano Petroni, Histoire, fiction et vie; langue, forme, mémoire. Un entretien sur Pélagie-la-Charrette

Gretchen van Slyke, Le narrataire et l’autobiographie

Adriano Marchetti, La « blessure » di Joë Bousquet: punto prospettico della materia invisibile

Waltraut Schwarz, Bologna aus der Sicht der Frau von Staël und ihrer deutschen Reisebegleiter, Berater und Übersetzer : August Wilhelm, Friedrich und Dorothea Schlegel

Annarosa Poli, Incidenze faustiane nell’opera di George Sand

Andrew G. Gann, Lyrics by Gautier : the Poet as Songwriter

Camillo Marazza, Charles Bovary, il sonno della coscienza

Antonine Maillet, Liano Petroni, Histoire, fiction et vie; langue, forme, mémoire. Un entretien sur Pélagie-la-Charrette
La “matière acadienne” contient tout ce que le romancier pourrait rêver d’imaginer. Dans la fiction d’Antonine Maillet, et tout particulièrement dans Pélagie-la-Charrette, histoire et histoires — récits oraux, légendes et contes populaires – se mêlent étroitement pour rendre vie au peuple acadien. Ainsi, situé comme à un carrefour entre l’oral et l’écrit, le roman devient-il mémoire: à la fois d’un destin, d’une culture et d’une langue auparavant négligés. C’est une condition humaine particulière, celle de l’Acadie, qui s’inscrit désormais, et pour la première fois, en même temps que dans l’histoire littéraire, dans l’histoire.

Gretchen van Slyke, Le narrataire et l’autobiographie
Se situant par rapport aux études du narrataire dans le discours romanesque, cette étude examine le narrataire dans le discours autobiographique afin de dégager la spécificité de celui-ci. Plus qu’un modèle de lecteur incorporé au texte, le narrataire autobiographique, répondant à la problématique du moireconnue par le narrateur, énonce l’instance d’objectivation sociale du sujet écrivant. Cette étude du narrataire autobiographique, qui s’appuie sur plusieurs ouvrages français, permet d’esquisser une typologie d’autobiographies selon le contrat régissant les rapports entre narrateur et narrataire: autobiographie à motivation didactique, remontant à saint Augustin, qui a pour but la conversion du narrataire-élève, ou autobiographie à motivation personnelle, remontant à Rousseau, qui tente d’obtenir du narrataire-juge l’absolution du narrateur.

Adriano Marchetti, La « blessure » di Joë Bousquet: punto prospettico della materia invisibile
Mi-poète et mi-philosophe, Joë Bousquet incarne d’une façon surprenante l’image heideggerienne selon laquelle poésie et philosophie sont comme deux montagnes opposées d’où l’on pose les mêmes questions. Il ouvre au cœur du temps un chemin mystérieux qui va vers l’intérieur à la découverte de la réalité sous les apparences. Sa poétique vise à atteindre un langage qui réalise la fusion des deux voix qui parlent en lui: un pressentiment de l’unité et une expérience qui ne se produit que dans l’imaginaire.

Waltraut Schwarz, Bologna aus der Sicht der Frau von Staël und ihrer deutschen Reisebegleiter, Berater und Übersetzer : August Wilhelm, Friedrich und Dorothea Schlegel
A quoi doit-on les pages bolognaises du roman Corinne ou l’Italie? À Madame de Staël ou bien plutôt aux frères Schlegel? La recherche porte à un résultat assez inattendu: Madame de Staël fut beaucoup moins originale que l’on pourrait croire. Non seulement: les deux co-auteurs de Corinne (ainsi que Goethe les nommait) et la traductrice du roman, Dorothea Schlegel, furent fort peu originaux. Leur influence se révèle davantage grâce à la typologie romantique qu’ils purent suggérer à leur Mécène, que par la description d’une réalité bolognaise limitée à quelques mots d’une banalité assez flagrante pour rappeler les précédentes relations d’autres voyageurs.

Annarosa Poli, Incidenze faustiane nell’opera di George Sand
Les incidences faustiennes dans l’œuvre de G. Sand sont étroitement liées aux thèmes qui intéressèrent l’auteur pendant de nombreuses années : fonction de l’art dans la société, processus que l’homme a pour parvenir à la connaissance, définition de la poésie par rapport à l’art. Dès 1831, on retrouve l’image du Faust dans une de ses toutes premières œuvres : Le Commissionnaire. La Lélia de 1833, L’essai sur le drame fantastiqueLes sept cordes de la lyre (1839), relient davantage l’écrivain à la lignée romantique du lyrisme goethéen.

Andrew G. Gann, Lyrics by Gautier : the Poet as Songwriter
Théophile Gautier est à peu près inconnu comme auteur de chansons. Il a néanmoins écrit une trentaine de poèmes pour être mis en musique, tantôt en collaboration directe avec le compositeur, tantôt seul, tantôt sur une mélodie existante. Ces poèmes constituent un quart de sa poésie lyrique des années 1837 à 1845, la période la plus active de sa carrière. Par l’étude de manuscrits, de lettres et d’autres documents, cette étude fait l’historique de ces œuvres où deux arts sont réunis, parfois dès leur origine même. On étudie l’influence des compositeurs et des exigences musicales sur la forme et le style non seulement de ces poèmes mais encore sur d’autres que Gautier ne destinait pas à la musique.

Camillo Marazza, Charles Bovary, il sonno della coscienza
Le personnage de Charles Bovary, antithèse du thème d’Emma, résume en lui toutes les médiocrités du bourgeois flaubertien, se dissolvant en une léthargie de non-conscience, sans même l’excuse d’une passion que Flaubert concède d’habitude à ses personnages; dans un crescendo de bêtise et de non-existence l’anti-personnage d’Emma Bovary sort de la trame du récit, précurseur des non-héros des romans modernes, protagoniste obscur et représentation fataliste d’une vie inexorablement dépensée « pour rien ».

Notes et commentaires/Note e rassegne

Adriano Marchetti, L’estetica dell’autenticità di Michel Leiris

Elio Melli, A proposito di una raccolta dl studi sul Renaut de Montauban in versi e in prosa

Piero Menarinj, Eugenio de Ochoa e Il teatro francese: Antony, Hernani e alcuni nuovi dati

Comptes rendus/Recensioni

G. Toso RodinisIl teatro di Emmanuel Roblès (Franca Marcato Falzont)

M. E. RafflIl romanzo di Emmanuel Roblès (Carla Fratta)

G. MironL’uomo rappezzato (Franca Marcato Falzoni)

Fierabras anonimo in prosa, ed. critica a cura di M.C. Marinoni (Elio Melli)

Cardinale di RetzMemorie (Franca Marcato Falzoni)

G. ViolatoLa Principessa giansenista. Saggi su Madame de La Fayette (Gabriella Fabbricino Trivellini)

J. Geffriaud Rosso, Jacques le fataliste: L’amouretson image (Giorgio De Piaggi)

T. GoruppiL’instrumentatton verbale. Lettres et documents sur une polémique littérairefranco-belge (Anna Soncini)

Notes de lecture/Pubblicazioni ricevute e schede

Actualités/Notiziario

Pubblicato con un contributo del CNR e della Banca del Monte di Bologna e Ravenna.