Sommaire / Indice

Harald Heinrich, La mémoire linguistique de l’Europe

Liano Petroni, Senghor, sensuel et plurivalent poète civil. Identité, émotion, universalité

Anna Soncini Fratta, Tête à tête de Paul Emond, Propos de lecture

Paolo Budini, Le sonnet italien de Louise Labé

Jean-Christophe Rebejkow, Sur Le Devin de village de Jean-Jacques Rousseau et ses relectures par Diderot

Harald Heinrich, La mémoire linguistique de l’Europe
À partir de Simonide de Céos, puis de Cicéron et de Quintilien, l’histoire de la mémoire en Europe, balançant entre memoria verborum et memoria rerum, trouve comme points de repère, au cours des derniers siècles: Dante, Rabelais, Matteo Ricci, Huarte, Montaigne, pour arriver jusqu’à Borges, à Proust, à Giraudoux. Deux sources – travaux de psychologie expérimentale sur la mémoire et grands textes européens nous parlant des faits de la mémoire – pour deux genres de savoir, ramenés sur un même plan, intégrés dans une même « mnémothèque », qui pourrait être la linguistique textuelle: voilà ce qui peut consentir de repenser la linguistique à partir de la mémoire textuelle, de reconnaître les voies de la mémoire culturelle à travers les littératures de l’Europe.

Liano Petroni, Senghor, sensuel et plurivalent poète civil. Identité, émotion, universalité
Liée au rythme et aux sensations, la poésie nègre est pour Senghor connaissance par le sensuel, «incantation qui fait accéder à la vérité des choses essentielles: les Forces du Cosmos». C’est ce chant qui constitue l’élément central de la poésie senghorienne, aussi bien au plan lyrique individuel qu’au plan anthropologique et socio-politique. Chez Senghor, la créativité reste indissolublement liée à l’engagement culturel et social de l’homme-écrivain. Sa poésie témoigne d’une conception de l’art – à la fois tourmentée et heureuse – entendu comme extériorisation de ses propres sentiments dans une correspondance ininterrompue avec les émotions et les exigences de «sa» communauté africaine, qui est partie de l’universelle communauté des hommes.

Anna Soncini FrattaTête à tête de Paul Emond, Propos de lecture
Le dernier roman de Paul Emond suggère une analyse de la psychologie des personnages et de leurs rapports, qui s’entrelacent comme dans une toile d’araignée.
Au centre de cette toile, une femme qui, ne parvenant pas à dépasser le stade œdipien de son enfance, continue toute sa vie à haïr la mère et à rechercher le père dans les autres hommes.

Paolo Budini, Le sonnet italien de Louise Labé
Le sonnet italien, véritable pièce liminaire du petit canzoniere de Louise Labé, annonce doublement son orientation vers le modèle italien codifié du pétrarquisme: c’est, d’un côté, le thème de l’Amour-archer, qui blesse et qui guérit par le regard de l’être aimé – thème se réalisant surtout dans l’image envoûtante du «Scorpio», enchâssée comme une amulette solaire au centre du sonnet -; c’est, d’un autre côté, l’emploi de la langue italienne, dont la métrique est assez bien maîtrisée par la poétesse.

Jean-Christophe Rebejkow, Sur Le Devin de village de Jean-Jacques Rousseau et ses relectures par Diderot
Nous examinons ici quelques réactions au Devin de village de Jean-Jacques Rousseau, en particulier celles de Diderot. Cet opéra-co­mique innovait, au moment de sa parution, par un traitement original du récitatif et de la pantomime, considérés alors comme relevant davantage du théâtre que de la musique: leur insertion dans l’opéra posait donc problème. Diderot, d’abord enthousiaste, s’éloigne peu à peu de Rous­seau. Il adopte une solution originale où la pantomime et le récitatif servent de transition du dialogue parlé au chant.

Notes et commentaires/Note e rassegne

Loïc Chotard, Deux Hommes de lettres en 18 … (Sur les débuts des Goncourt)

Patrick O’Donnovan, De l’écriture au texte dans les romans des Goncourt

Colette Becker, Les Goncourt, modèles de Zola?

Anne Belgrand, Zola « élève » des Goncourt: le thème de l’hystérie

Comptes rendus/Recensioni

Littérature et Pathologie, textes réunis et présentés par Max Milner (Guido Neri)

Les textes poétiques du Canada français, 1606-1867 (Milena Mantovani)

J. Roudaut, Les villes imaginaires dans la littérature française (Franca Zanelli Quarantini)

G. Bataille, La Sovranità (Alessandro Cartoni)

C. Biondi, C. Rosso (a cura di), Voyage et connaissance dans l’œuvre de Marguerite Yourcenar (Francesca Covati)

Notes de lecture/Pubblicazioni ricevute e schede

Actualités/Notiziario

Pubblicato con contributi del Ministero dell’Università e della Ricerca Scientifica e Tecnologica, e dell’Università di Bologna. Lavori eseguiti con un contributo del C.N.R.