Sommaire / Indice

Xavier-Laurent Salvador-Olivia Deroint, Influences médicales et alchimiques dans la Cresme philosophalle

Paolo Budini, Intorno a Les Antiquités de Rome di Joachim du Bellay. Nota di lettura

Maria Rosa Chiapparo, De la définition d’un genre: la réception de Mémoires d’ Hadrien à sa parution et la question de l’histoire

Nathan DevirLa plus haute des solitudes et La nuit de l’erreur de Tahar ben Jelloun: influences sociologiques sur un récit du soi

Xavier-Laurent Salvador-Olivia Deroint, Influences médicales et alchimiques dans la Cresme philosophalle
Le présent article est une proposition d’interprétation de « La chresme philosophalle », l’un des textes parmi les plus fascinants de Rabelais. En partant du constat que les différentes sentences en « utrum » qui caractérisent le textes sont des caricatures du discours des professeurs universitaires de l’époque, il a semblé intéressant de tenter d’identifier quel type de pédagogie l’auteur visait précisément et à quels obscurantismes il s’en prenait. Cette démystification de l’apparente confusion de l’extrait laisse entrevoir un ensemble d’allusions aux sciences à la mode, et à leur vraisemblable introduction dans le discours scientifique – et confus – des maitres ès arts. L’article montre, sans pour autant prétendre résoudre l’énigme, que cette confusion mimétique du discours des professeurs en chaire laisse entrevoir une remarquable connaissance de la part de l’auteur des sciences hermétiques, la chresme pouvant alors être comprise comme une correction infligée à l’Université de son incompréhension des matières et des thèmes dont elle subit, pourtant, les influences.

Paolo Budini, Intorno a Les Antiquités de Rome di Joachim du Bellay. Nota di lettura
Une analyse des Antiquités de Rome à trois niveaux: – au niveau thématique, le recueil développe un thème positif (la grandeur de Rome) et deux thèmes négatifs (les ruines et la destruction); – au niveau formel, les quarante-huit sonnets composant ce recueil se situent à un moment de l’évolution poétique de Du Bellay, entre le pétrarquisme de L’Olive et le lyrisme élégiaque et satirique des Regrets, selon une ligne tendant vers la forme régulière du sonnet français, qui va se prolonger jusqu’au XXe siècle; – au niveau de l’écriture, ce monologue aux registres assez variés, riche en tropes et en figures syntaxiques, s’adresse à un lecteur cultivé et complice, prêt à saisir les nombreuses citations et allusions, à apprécier les divers instruments de rhétorique utilisés par le poète.

Maria Rosa Chiapparo, De la définition d’un genre: la réception de Mémoires d’ Hadrien à sa parution et la question de l’histoire
Dans cette étude nous abordons le problème de la réception des Mémoires d’Hadrien, à la parution du livre, à partir des témoignages des lecteurs contemporains. Nous tiendrons compte à la fois des conditionnements externes, dictés par des effets de mode ou de société, et des conditionnements internes, déterminés par la forme et la matière même de l’œuvre, qui ont permis une utilisation symbolique des Mémoires d’Hadrien. Les aspects sur lesquels nous nous arrêterons sont au nombre de trois: la pression exercée sur le public spécialisé par «l’affaire Hadrien»; la volonté de faire de Yourcenar le symbole d’une écriture féminine émancipée et l’insistance sur le classicisme de l’écriture et de l’œuvre yourcenariennes. Les deux premiers éléments eurent un effet immédiat sur la réception du roman, favorisant la création du personnage «Yourcenar», le dernier, en revanche, va exercer une influence sur toutes les «concrétisations» de l’œuvre. Néanmoins, le problème essentiel engendré par la sortie des Mémoires d’Hadrien concerne la question du genre qui différencie de manière nette les critiques des années cinquante des interprétations les plus récentes. La gêne initiale, due à la forme ambiguë de cette autobiographie fictive, deviendra par la suite l’élément novateur des Mémoires, le seul qui ait permis à Yourcenar de contribuer à la réflexion sur le sens de l’existence de l’homme, de même qu’à la recherche d’une voie nouvelle pour la création romanesque.

Nathan DevirLa plus haute des solitudes et La nuit de l’erreur de Tahar ben Jelloun: influences sociologiques sur un récit du soi
Cette étude examine la structure sociologique et méthodologique sur laquelle le texte littéraire de Tahar Ben Jelloun se base, en prenant pour appui sa thèse de doctorat en psychiatrie sociale, La plus haute des solitudes, ainsi qu’un de ses romans les plus récents, La nuit de l’erreur. Au cours d’une comparaison intertextuelle entre ces œuvres, sa théorie de la critique subjective est mise en évidence. Cet article espère démontrer l’influence directe de facteurs sociologiques sur la création artistique de l’auteur, sa thèse fonctionnant comme un modèle à un «discours de douleur politisée» dans sa fiction. Plus qu’une recherche poétique, le texte ben jellounien est une recherche de vérité.

Interviews et inédits/Interviste e inediti

Carmen Licari, «La vie c’est toujours en pointillé»: entretien avec Azza Filali

Francesca Torchi, Un aperçu sur le roman créole: entretiens avec Raphaël Confiant et Manuel Norvat

Elisa Debbi, Entretien avec Catherine Breillat

Comptes rendus/Recensioni

Au coeur de l’avenir. Littérature d’anticipation dans les textes et à l’écran. Actes du Séminaire international de L’Aquila (29-30 septembre 2000), N. Novelli (dir.) (Cristina Minelle)

A. FaudemayLe clair et l’obscur à l’âge classique(Riccardo Campi)

C. ImbroscioLe malattie dell’anima tra scienza e pregiudizio. Letteratura medica e letteratura parodica nel Settecento francese(Patrizia Oppici)

P. OppiciUn filo di pietà. Aspetti della compassione della narrativa francese da Flaubert a Proust(Fernando Cipriani)

M. LandiIl mare e la cattedrale. Il pensiero musicale nel discorso poetico di Baudelaire, Verlaine, Mallarmé(Andrea Bedeschi)

L. BevilacquaParole mancanti. L’incompiuto nell’opera di Mallarmé(Giuseppe Martoccia)

Notes de lecture/Schede

Pubblicato con contributi dell’Università di Bologna.