Sommaire / Indice

Naim Kattan, La francophonie

Yves Hersant, L’intellectuel acéphale

Brian G. Rogers, Deux sources littéraires d’À la recherche du temps perdu: l’évolution d’un personnage

Paolo BudiniLa Ceinture de Paul Valéry, un exercice de lecture

Rob Roy McGregor, Camus’ Absurd Man: A Metamorphosis of Milton’s Satan

Bernadette Béarez Caravaggi, Le thème des fausses apparences dans La Belle Egyptienne

Sylviane Leoni, Per un’archeologia della relazione di viaggio: due viaggiatori francesi a Verona nel Seicento

Naim Kattan, La francophonie
La francophonie non plus seulement comme réalité de l’espace et du temps, mais bien plutôt comme irradiation d’un renouvellement culturel qui rattache tous les territoires et les réalités à un espace et un temps concrétisés dans la langue même: c’est là le vœu formulé par qui a vécu la francophonie comme espérance et aspiration culturelle avant que de la vivre comme incarnation temporelle et contingente.

Yves Hersant, L’intellectuel acéphale
Bien qu’elle n’ait publié que cinq numéros en trois ans (1936-1939), la revue ” Acéphale ” s’est signalée autour de Georges Bataille par la radicalité et l’extrémisme d’une entreprise consistant à dresser, contre l’intelligence de l’intelligentsia et en référence à une philosophie nietzschéenne préalablement arrachée à ses dévoiements fascisants, les ivresses, les mythes et les conduites transgressives. Elle offre du même coup un portrait particulièrement violent de l’intellectuel, dont une des fonctions historiques consiste précisément à prendre en charge le sacré.

Brian G. Rogers, Deux sources littéraires d’À la recherche du temps perdu: l’évolution d’un personnage
Une double origine littéraire de Mme de Villeparisis est à la base de cette étude sur la fusion de deux sources précises. L’évolution du personnage se manifeste d’une manière naturelle ; parfois la convergence est plus complexe, parfois encore l’écrivain campe son personnage à mi-chemin entre les deux modèles. La fonction de Mme de Villeparisis dirige aussi le choix de certains procédés narratifs de Proust qui, sur la base des Mémoires de Mme de Boigne, tente d’identifier certains problèmes posés par la lecture aussi bien que par la composition d’ouvrages possédant le caractère des mémoires.

Paolo BudiniLa Ceinture de Paul Valéry, un exercice de lecture
L’auteur propose à la fois une lecture du sonnet de P. Valérie La Ceinture et un modèle d’analyse d’un texte lyrique, considéré sous ses aspects syntaxique (ordre logique, structures phrastique et prosodique), sémantique (procès de symbolisation extratextuelle et intratextuelle), verbal (adhérence au référent, temps, vision du sujet énonçant, présence du procès d’énonciation, registres, variétés, tons).

Rob Roy McGregor, Camus’ Absurd Man: A Metamorphosis of Milton’s Satan
En créant l’homme absurde comme personnage dramatique, Camus a développé un personnage qui est analogue au Satan du Paradise Lost de John Milton. L’homme absurde se révolte contre un ” dieu ” avec autant d’ardeur que le Satan de Milton. Le caractère fondamental de l’homme absurde est comparable à celui de Satan, même jusqu’au ” mal ” (mais sans soupçon de satanisme). Ces deux personnages qui, en se révoltant, s’engagent dans une lutte implacable contre une puissance indomptable (Dieu ou univers), sont des représentants de l’homme universel sans cesse aux prises avec les forces physiques et morales dans le monde.

Bernadette Béarez Caravaggi, Le thème des fausses apparences dans La Belle Egyptienne
Alexandre Hardy fait, du motif des fausses apparences, cher au roman et à la pastorale du début du XVIIe siècle, la substance même de La Belle Egyptienne, l’une de ses dernières tragi-comédies, transposant ainsi dans ce genre ce qui en deviendra par la suite l’un des thèmes majeurs. Cet article veut mettre en évidence combien le comportement de tous les personnages y est en effet conditionné par le jeu mouvant d’apparences qui voilent la réalité sans toutefois l’offusquer complètement. Car pour chacun d’eux, c’est à la fois leur fausse identité, volontaire ou non, et leur véritable nature transparaissant dans leur manière d’être, qui provoquent les réactions de ceux qu’ils rencontrent ou créent les quiproquos dont la pièce abonde.

Sylviane Leoni, Per un’archeologia della relazione di viaggio: due viaggiatori francesi a Verona nel Seicento
Généralement les relations de voyage du XVIIe siècle semblent n’offrir aujourd’hui qu’un intérêt limité du point de vue littéraire, car elles nous apparaissent comme des descriptions arides et ennuyeuses. Mais, en analysant plus attentivement les pages de deux voyageurs de cette époque, on voit qu’elles peuvent avoir une valeur pour l’histoire de la culture, car elles nous restituent une manière particulière de sentir les rapports entre ” les mots et les choses “. Elles constituent une illustration d’une façon de penser et d’écrire tributaire des schémas mentaux élaborés par la tradition culturelle précédente, mais toujours vivants à la fin du XVIIe siècle dans certains milieux moins novateurs.

Notes et commentaires/Note e rassegne

Paolo Budini, Nuovi studi di teoresi letteraria

Adriano Marchetti, Erik Satie «… venu au monde très jeune dans un temps très vieux »

Michèle Lorgnet, Du texte littéraire & la comprehension d’une situation de disco urs: une lecture de La volx humatne de Jean Cocteau

Maria Cavazzuti Guerzoni, Esperienza esistenziale e storia cosmica in Souvenirs pieux di Marguerite Yourcenar

Stefania Cirri, Manuela Simili, Pietro Toldo: studioso di letteratura francese

Comptes rendus/Recensioni

R. TrovatoRegesto dei manoscritti in lingua francese esistenti presso il Civico Museo Bibliografico Musicale di Bologna (Jacqueline Guénet)

A. PizzorussoAnalisi e variazioni (Anna Soncini)

C. RossoPagine al vento. Letteratura francese – Pensiero europeo (Giorgio De Piaggi)

R. CampagnoliDiscorsifinzioni. Scritti di letteraturologia in campo francese (Marie-­Louise Lentengre)

AA.VV., Della letteratura dei poeti, « Quaderni dell’Istituto di Lingue e Letterature Neolatine, Sezione Francese, Facoltà di Lettere dell’Università di Milano » (Adriano Marchetti)

L.  ZecchiIl Drago e la Fenice. Ai margini dell’esotismo, con un Saggio Introduttivo di Guido Neri (Franca Zanelli Quarantini)

D. AnzieuLe corps de l’œuvre (Adriano Marchetti)

Notes de lecture/Pubblicazioni ricevute e schede

Actualités/Notiziario

Pubblicato con un contributo dell’Università di Bologna e del M.P.I.. Lavori eseguiti con un contributo del CNR.